Newsletter Contactez-nous Espace Clients
separateur-imagestetiere

Actualités

Retour à la liste des actualités
Viticulture
14/11/2018 -

Points clés sur la campagne viticole 2018

Points clés sur la campagne viticole 2018

Plus de 6 mois sans pluie, un mois de mai tropical (22 jours de pluies en Provence !), une canicule fin juillet, une sécheresse en septembre et des pluies abondantes mi-octobre ! Retrouvez toutes les caractéristiques du millésime 2018 au vignoble.

 

 

Principales caractéristiques de la campagne

Débourrement normal

Début avril

10 à 15 jours plus tard que 2017

 

Floraison en retard sur 2017, proche de 2016

Sortie élevée

Les comptages réalisés sur le référentiel du Gard montre qu’avec 18,07 grappes /pied en moyenne, la sortie 2018 est au-dessus de la moyenne décennale (17,58 grappes), et en progression par rapport à 2017, notamment sur Merlot et Grenache

 

Figure 1 : Evolution du nombre d’inflorescences à la floraison dans le Gard de 1991 à 2018 (92 parcelles)

 

Forte croissance végétative en mai et juin

. Surface foliaire très supérieure à celle des années précédentes

. Des carences potassiques précoces, notamment sur jeunes vignes mal enracinées à la floraison dues à un déséquilibre entre la masse foliaire et le système racinaire, et sur cépage Carignan

Figure 2 : Carence potassique début floraison sur jeune Syrah (Mai 2018)

 

Croissance herbacée des baies dans de bonnes conditions

. Pas de rationnement hydrique de  la nouaison à la fermeture

. Peu ou pas de coulure sur Grenache

. Alimentation hydrique non limitante avec accumulation de potassium dans les baies

 

Véraison comparable à 2016, assez précoce, 7 à 10 jours de retard sur 2017

  • Forte canicule fin juillet:
    • 8 jours avec températures max > 40 °C, et T min entre 20 et 25 °C
    • Fin véraison sur les secteurs précoces, juste avant véraison sur secteurs tardifs
    • A entraîné une forte dégradation de l’acide malique, et parfois des défoliations et flétrissements précoces sur secteurs sensibles
  • Semaine du 15 août :

Nombreux orages avec précipitations conséquentes en Provence (jusqu’à 100mm en une fois, 200mm en cumulés) conduisant au développement de foyers de botrytis

  • Bonnes conditions de maturation mais maturités lentement atteintes

Mois de septembre sec et chaud, avec faible développement des maladies

  • Fin de vendanges sous la pluie

Mois d’Octobre avec 2 épisodes pluvieux de 100 à 150 mm cumulés, avec effet immédiat de dilution voire de développement de pourriture acide sur les derniers raisins rentrés (remarque : derniers raisins rentrés le 25 octobre dans les P.O.)

  1. Bilan climatique

Automne 2017 très sec : pas de pluie de juillet à décembre ou janvier dans de nombreux secteurs

Sécheresse marquée des sols en profondeur d’octobre à décembre

 

Printemps très pluvieux.

. De février à juin, des cumuls supérieurs à la pluviométrie totale 2017

. Cumul de pluie de débourrement à floraison record depuis plus de 10 ans

 

 

Un mois de Mai tropical avec 22 jours de pluies en Provence !

  • Juillet aout :

Pluies rares en Languedoc, supérieures à la normale en Provence à cause des orages

Episode de canicule fin Juillet (plusieurs jours > 40 °C)

  • Septembre :

Sécheresse généralisée

  • Octobre :

Pluies abondantes à la mi-octobre

 

  1. Bilan des maladies et ravageurs

Maladies :

 

Excoriose : Les symptômes d’excoriose ont été très faibles et peu fréquents, sauf sur parcelles à historique. Les traitements au débourrement ont été préconisés uniquement dans ce cas.

 

Mildiou : pression exceptionnelle.

  • Des pluies abondantes en février et début avril ont favorisé l’éclosion des œufs d’hiver. Premiers foyers primaires détectés le 23/4 à St Thibéry (34), le 25/4 à Canet en Roussillon et Collioure et le 26/4 à Ramatuelle (83)
  • Observation de repiquages alors que les foyers primaires n’ont pas encore été identifiés
  • Conditions très favorables aux repiquages en mai : rosées abondantes quotidiennes, températures entre 20 et 25°C… le mildiou faisait son cycle en 6 à 8 jours fin mai
  • Des symptômes tardifs ont étés observés juste avant la véraison (rot brun) sur le secteur de Carcassonne  

 

Oïdium : pression modérée à forte au printemps. Dégâts tardifs sur cépages et secteurs sensibles, entre fermeture et véraison, parfois encore visibles après la véraison.

 

Botrytis : attaques très précoces à la floraison, dégâts variables en secteurs précoces, moins significatifs en secteurs tardifs, du fait des conditions climatiques de septembre.

 

La priorité du conseil a été organisée autour de :

  • la prophylaxie (relevages précoces, ébourgeonnage, effeuillage sur une face)
  • la lutte contre les vers de la grappe

En Provence : développement important de botrytis au mois d’août, freiné en septembre par le climat sec et le mistral

 

Pourriture acide : quelques dégâts sur secteurs précoces en zone littorale, souvent liés à des dégâts de vers, d’oïdium ou à des orages.

 

Penicillium : quelques symptômes ont été observés dans les secteurs touchés par la grêle .

 

Black-rot : faible pression, sauf sur parcelles à historique.

 

ESCA-BDA : Une sortie forte d’ESCA sur de nombreux cépages, avec  fréquence élevée de formes apoplectiques en été.

Action corrective : sensibilisation à la taille respectant le flux de sève ;

 

Ravageurs :

 

Tordeuse de la grappe : faible pression d’eudémis de G1 et G2 (vol peu importants, peu de pontes viables), sauf dans les Pyrénées Orientales  où la G2 a fait de gros dégâts. Pression élevée en G3, avec des pontes importantes et étalées. Bonne efficacité de la confusion sexuelle, malgré des dégâts observés dans des zones confusées, en bordure, à proximité de parcelles mal protégées.

 

Cryptoblabes gnidiella : détection de larves avec des dégâts significatifs en Septembre dans l’Hérault (notamment Florensac), la zone littorale des Pyrénées orientales et l’Est Var (Hyères, La Crau), pouvant entraîner des pertes de récolte spectaculaires en quelques jours. Les parcelles concernées étaient principalement confusées contre l’eudémis.

Action à prévoir : poser des pièges pour suivre les populations en 2019

La newsletter ICV

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos exclusivités directement dans votre boîte mail...

Cliquez-ici
rejoignez-nous maintenant !