Newsletter Contactez-nous Oenobox
separateur-imagestetiere

Actualités

Retour à la liste des actualités
Viticulture
22/09/2018 -

Choisir une date de récolte : pas évident !

Date vendanges 2018


Suivi polyphénolique, connaissance de la charge et de l'état sanitaire, ainsi que dégustation des baies sur les parcelles destinées à des hauts de gamme sont les clés de décision.


Zoom sur la dégustation des baies :
Les vignes présentent des hétérogénéités importantes, et le degré potentiel est un mauvais indicateur de la maturité phénolique du raisin.
En complément des analyses polyphénols et des observations de l'état de la vigne, la dégustation des baies constitue l'outil le plus efficace d'appréciation de la maturité des raisins cette année. Il est simple et précis.


Quelques critères de différenciation à maturité phénolique sur raisins rouges ;

  • Finesse et tendreté des pellicules (sur Syrah, Carignan)
  • Présence de fruité sur la pulpe (tous cépages)
  • Disparition des caractères herbacés et/ou végétaux sur les pellicules (tous cépages)
  • Couleur et arômes toastés des pépins (sur Syrah et Carignan).

En parallèle de ces critères que l'on retrouve rarement tous à la fois, d'autres situations sont visibles cette année :

  • Parcelles en début de stress hydrique : pulpe gélatineuse, parfois acide, arômes de fruits mûrs ou confits, pellicule caoutchouteuse, pépins verts.
  • Parcelles déséquilibrées, à grosses baies : pulpe diluée (sucre + eau), pellicule peu astringente mais dure.
  • Parcelles à baies flétries : pulpe presque absente, goût de raisin de Corinthe, pellicule dure et astringente.
  • Baies atteintes d'oïdium et/ou d'eudémis : pulpe qui se libère de suite, colorée, à goût de vinaigre, pellicule dure et astringente.

Compte tenu de l'hétérogénéité intraparcellaire, on peut trouver toutes ces situations sur une même parcelle ! D'où l'intérêt du tri à la parcelle ou sur une table.
Il est par ailleurs impératif de compléter ce travail de dégustation par une visite à la parcelle et une analyse de maturité, afin de disposer de tous les paramètres de décision pour la vendange de la parcelle.


En conclusion: la maturité pulpaire stagne, mais pas la maturité pelliculaire. Il ne reste plus désormais que les cépages tardifs en maturation. Le climat favorable des prochains jours devrait permettre une suite (ou fin) de vendanges dans les meilleures conditions.


Extrait de l'Observatoire ICV Pyrénées Roussillon (18 septembre 2018) et du Flash Info Vendanges ICV (20 septembre).

La newsletter ICV

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos exclusivités directement dans votre boîte mail...

Cliquez-ici
rejoignez-nous maintenant !