Newsletter Contactez-nous Oenobox
separateur-imagestetiere

Actualités

Retour à la liste des actualités
Viticulture
09/09/2019 -

Gard : avancement des vendanges et des vinifications

Gard : avancement des vendanges et des vinifications

Rythme des apports, équilibres acides, niveaux d’azote, expressions aromatiques… L’essentiel sur les vendanges dans le Gard au 5 septembre 2019

 

Au vignoble

En avant toute : les conditions météo et les évolutions rapides des degrés ont provoqué un coup d’accélérateur sur les rythmes d’apports. Les caves à fortes proportions de blanc et rosé ont passé le cap de mi vendange, voire plus! Les zones les plus septentrionales débutent cette semaine. Tout s’accélère!

Mais de manière ordonnée ! Nous constatons une extraordinaire diversité de situations au vignoble. Et si les degrés montent vite, tous les rouges n’ont pas atteint leur optimum polyphénolique. Un gros travail de classement / allotement est nécessaire pour séparer le bon grain de l’ivraie : vignes bloquées et/ou chargées, vignes équilibrées murissant normalement,…Identifier les belles cuvées rouges demande cette connaissance du vignoble mais aussi une gestion fine des apports.

 

Côté cave

Equilibres acides : si la tendance générale est à des pH un peu plus bas que l’an dernier, certains ajustements n’en sont pas moins nécessaires. De plus, les premiers vins finis montrent une chute relativement importante des acidités totales, justifiant des corrections tardives. Ce comportement est à mettre en relation avec des niveaux variables de potassium selon les lots de raisins. Le pilotage cuve à cuve, analyse et dégustation en mémoire, est nécessaire.

Azote assimilable : tout comme les équilibres acides, il est difficile de donner une tendance des niveaux naturels des moûts en azote assimilable. D’une zone à l’autre, d’un cépage à l’autre et même au sein d’un cépage donné, les choses varient fortement.

Déroulement des fermentations alcooliques (FA) : conséquence directe des faibles niveaux d’azote, on constate des déroulés de FA chaotiques sur les cuves carencées et non complémentées (odeurs soufrées, rythme fermentaire ralenti. Pour rappel (et confirmé par les consultants nîmois), les apports précoces d’azote organique ont un impact très positif sur le déroulé de la FA mais également sur la netteté et la complexité aromatique. Des effets positifs facilement perceptibles en comparaison d’apports de DAP.

Premiers retours qualitatif blancs et rosés : Si l’on trouve de belles expressions aromatiques sur Sauvignon, les Chardonnay sont pour le moment un peu plus en retrait, tout comme les Grenache rosés (aux nuances régulièrement orangées !). Les premiers Merlot et Syrah rosés sont en revanche souvent très gourmands sur des nez intenses de fraise fraiche, de nectarine.

Les fins de FA sur les premiers rouges ne dégagent pas encore une tendance significative. A suivre.

 

Source : extraits de Tendances Millésime 2010 du centre ICV Gard au 5 septembre 2019

 

La newsletter ICV

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos exclusivités directement dans votre boîte mail...

Cliquez-ici
rejoignez-nous maintenant !