Newsletter Contactez-nous Espace Clients
separateur-imagestetiere

Actualités

Retour à la liste des actualités
Viticulture
29/08/2017 -

Vendanges 2017 : stress hydrique, concentration…la pluie est attendue

Vendanges 2017

Selon l’observatoire ICV du Millésime au 23 août, le retour des fortes chaleurs et du mistral a entraîné un développement rapide de symptômes de stress hydrique : défoliation des feuilles de la zone fructifère, début de flétrissement des baies, baies perdant leur turgescence, avec peu de jus à la dégustation.

La situation est encore réversible dans de nombreuses situations, sous réserve d’une pluie dans les jours à venir.

 

La forte concentration en cours s’accompagne d’une :

  •  perte de poids
  • augmentation rapide des sucres (comparable à celle observée début septembre 2016)
  • baisse rapide des niveaux de malique, qui restent encore élevés
  • hausse modérée des pH
  • progression spectaculaire des anthocyanes, due essentiellement à une poursuite du chargement et de la concentration des pellicules.

 

Créé en 1995, l’Observatoire ICV du Millésime se base chaque année des prélèvements réalisés sur les mêmes parcelles situées sur le pourtour méditerranéen et la vallée du Rhône.

 

Extrait du Flash Info Vendanges ICV du 23 août. Pour en savoir plus, contactez votre consultant ICV.

 

 

Hérault : les vendanges s’annoncent courtes !

 

Avec les fortes chaleurs qui perdurent, le vignoble est en souffrance.

  • Les degrés s’envolent avec des progressions de 1,5 à 2%. L’avance se maintient, voire s’amplifie.
  • Le poids des baies régresse, les teneurs en acide malique chutent et les pH grimpent.
  • Les pulpes sont rapidement fruitées, mais les maturités phénoliques sont en net décalage, avec des pellicules dures, des tanins astringents et un potentiel couleur élevé mais de fainle extractibilité.
  • Avec peu ou pas de pluies annoncées, les perspectives d’amélioration de la situation au vignoble sont nulles, à l’exception peut-être de situations très tardives.

 

Les récoltes sont enclenchées sur tous les secteurs ; celle des blancs précoces (Muscat, Chardonnay, Sauvignon) est quasi terminée. Les premiers jus de blancs présentent de belles expressions aromatiques.

 

Retrouvez le détail de ce bulletin, avec en particulier les premiers enseignements en cave, en contactant votre centre œnologique ICV Hérault :

ICV  BEZIERS 04 67 62 00 24    icv_beziers@icv.fr

ICV MAURIN              04 67 07 04 80    icv_maurin@icv.fr

 

 

Pyrénées Roussillon : une maturation qui suit son cours

 

La climatologie de la semaine du 21 au 26 août s’est caractérisée à nouveau par un temps caniculaire, puis par un épisode de marin en fin de semaine.

Les stress hydriques sont maintenant visibles sur les parcelles les plus sèches.

Il faut en revanche surveiller l’état sanitaire des parcelles encore végétatives. La situation peut évoluer en effet très vite (avec les conséquences éventuelles de l’eudémis, de la grêle, de brûlures…).

 

La maturité pulpaire est atteinte sur la plupart des parcelles, et même parfois dépassée (présence arômes confiturés).

On constate toujours une accumulation d’anthocyanes sur les zones tardives.

Les potentiels de polyphénols sont similaires voire supérieurs à l’an dernier, à degré potentiel équivalent.

 

En conclusion, la météorologie de cette semaine, bien que chaude, a permis une continuité de la maturation pulpaire, avec malheureusement une concentration nette du raisin. Hormis sur les Syrah, la maturité phénolique progresse doucement (vignes en blocage de maturité, avec des pousses vertes).

La dégustation des baies permet de séparer les parcelles de potentiels polyphénoliques différents et de suivre l’évolution des pellicules, avec notamment la disparition du végétal et de l’astringence.

 

Extrait du Bulletin 4 de l’Observatoire maturité Pyrénées Roussillon (au 26 août 17)

Pour en savoir plus, contactez le centre œnologique ICV Pyrénées Roussillon

04 68 54 84 84           icv_toulouges@icv.fr

 

 

Provence : des premiers moûts fermentés très aromatiques

 

Les grandes tendances du millésime 2017 au 25 août : maturation active dans tous les secteurs, vigilance sur la population microbienne dès réception, couleur sur les gouttes, arômes d’oasis sur les premiers jus en fermentation !

 

En secteur précoce, la capacité maximale de réception est atteinte dans les caves.

La baisse de récolte se confirme : tous les cépages sont plus ou moins fortement concernés. Les baisses les plus marquantes semblent toucher le Grenache.

 

Les températures ne sont pas descendues en journée depuis le 15 août, et aucune précipitation n’est annoncée pour les 10 jours à venir. Le stress hydrique s’accentue, avec en particulier un début de flétrissement des baies fréquemment observé sur les Syrah.

 

Dans les chais : des équilibres acides hétérogènes

La persistance des fortes chaleurs a modifié en profondeur les équilibres acides. Les comportements différenciés des vignes au stress hydrique, en fonction des terroirs et des modes de conduite, accentuent l’hétérogénéité sur ces paramètres. Seules les analyses et les dégustations cuve par cuve permettent d’appliquer les bonnes corrections.

Les premiers moûts fermentés sont aromatiques. On obtient de beaux arômes de mangue, en particulier avec la levure Opale 2.0.

Comme l’a constaté la cave expérimentale de l’ICV, les cinétiques fermentaires sont plus rapides qu’en 2016 pour toutes les souches de levures, en raison du degré potentiel plus faible et des niveaux d’azote assimilable plus élevés.

 

Extrait du Bulletin n°6  « Tendance du Millésime – Provence » (au 25 août 17)

Pour en savoir plus, contactez le centre œnologique ICV Provence

04 94 37 01 90           icv_brignoles@icv.fr

 

 

La newsletter ICV

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos exclusivités directement dans votre boîte mail...

Cliquez-ici
rejoignez-nous maintenant !